Femmes et enfants

Objectif de financement pour 2019 en shillings ougandais : 2,17 milliards
équivalant en dollars canadiens à : 750 000 $

Les femmes et les enfants sont parmi les groupes les plus vulnérables en Ouganda. Faute d’accès à des soins médicaux adéquats, les taux de mortalité maternelle, de mortalité infantile et de maladies graves chez les enfants seraient très élevés. Nous vous invitons à soutenir l’avenir de la nation ougandaise en nous aidant à améliorer les soins offerts aux femmes et aux enfants.

Objectif atteint à 0 % pour l'année 2019

L’histoire des infirmières Flona et Frances

Vous n’avez qu’à vous asseoir sur les bancs colorés du service de pédiatrie pendant quelques heures pour voir à quel point le personnel du Lacor travaille sans relâche pour sauver autant de vies.

 

Chaque année, le Lacor et ces centres périphériques traitent 840 000 enfants de moins de six ans; 8000 sont hospitalisés au service de pédiatrie.

 

Aujourd’hui, sœur Flona a commencé à travailler à 8 h 30. Quatre enfants devaient être transportés à l’hôpital régional de Gulu pour voir un cardiologue de Kampala qui vient à l’hôpital une fois par mois. « Ces enfants sont petits et vulnérables et ils sont reliés à un petit tube fixé à leur bouteille d’oxygène », explique sœur Flona. Elle s’assure que tout est correct avant d’envoyer les enfants et leurs mères dans la précieuse ambulance.

 

Au moment où sœur Flona prépare les enfants, un petit garçon, appelé Okello, arrive et a besoin de soins urgents. Il a avalé du désinfectant qu’il a trouvé à la maison de sa tante. Heureusement, grâce aux contributions d’un généreux donateur, une autre ambulance était disponible pour conduire d’urgence Okello au Lacor où un antidote lui a été administré et lui a permis de se remettre rapidement.

 

À la section des soins prénataux du service de pédiatrie, l’infirmière, Aryemo Frances, accueille les futures mères comme elle le fait tous les jours. Mme Frances travaille au Lacor depuis 1987. Elle se rappelle encore clairement le dévouement de Dre Lucille Teasdale et voit l’impact de la fondatrice du Lacor sur son propre engagement envers ses patients : « Lucille a passé beaucoup de temps pour nous aider à grandir; elle était complètement dévouée à ses patients et souhaitait que nous le soyons aussi. »

 

Aujourd’hui, l’infirmière Frances arrive à 7 h pour nettoyer le département. À partir de 9 h, elle commence à recevoir les femmes qui viennent attendre patiemment à la porte de son bureau. Elle explique comment elle aide ces femmes : « Je leur montre le bon régime à suivre pendant la grossesse, je leur administre de l’acide folique pendant le premier trimestre et je leur explique comment éviter la malaria et le VIH. »

 

Les tests de laboratoire réalisés au service de pédiatrie déterminent le groupe sanguin d’un patient, les valeurs de l’hémoglobine et si une femme enceinte est infectée par le VIH. Si c’est le cas, la clinique de VIH voisine du Lacor la prend en charge et la met sur un traitement antirétroviral. Ainsi, le virus est tenu à distance et ne peut être transmis au bébé au moment de l’accouchement.

 

Une partie du travail de Mme Frances est de rencontrer et de former les représentants de la communauté qui se déplacent de village en village pour éduquer les femmes sur l’importance de se rendre à l’hôpital pour des examens médicaux et pour l’accouchement.

 

Au cœur du service de pédiatrie florissant, l’infirmière Frances et sœur Flona, ainsi que beaucoup d’autres travailleurs de la santé, voient à ce que les patients reçoivent des soins experts, et vous pouvez voir l’impact de ces deux femmes dévouées sur le bien-être des enfants et des mères au Lacor.

AIDEZ-NOUS À POURSUIVRE À CETTE HISTOIRE!

FAITES PARTIE DE L’HISTOIRE EN FAISANT UN DON

De nombreux donateurs s’engagent à chaque année à soutenir un de nos champs d’activité. Chacun des chapitres est essentiel au fonctionnement de l’Hôpital Lacor, autant dans la prestation de soins médicaux au quotidien que dans une perspective d’expansion de l’accessibilité des soins aux Ougandais.

Pour de plus amples renseignements ou pour devenir un leader, veuillez fournir vos coordonnées et nous communiquerons avec vous dès que possible.

 

Merci de votre intérêt et de votre soutien.